Le service de prêt de livres en série est un aspect fondamental de l’action du service culturel autour du livre. D’abord par son histoire (qui remonte à 1959), ensuite parce qu’il constitue une véritable articulation avec les établissements scolaires (du primaire au secondaire). Ce service, en quelque sorte de bibliothèque, répond à une demande constante des écoles. Il constitue par ailleurs un levier non négligeable pour l’accompagnement de projets littéraires.

Le service de prêt de livres est ouvert tous les mercredis de 9 h à 17 h et le reste de la semaine sur rendez-vous.

Pour tout renseignements, merci de nous contacter au 02.54.61.34.38

 

LISTE DES LIVRES A EMPRUNTER :

LECTURES SUIVIES

 

POUR TOUTE RESERVATION, MERCI DE REMPLIR LE FORMULAIRE SUIVANT :

réservation livres (2)

La FOL met en place depuis plusieurs années des résidences d’auteurs. Ces résidences ont un double objectif : le soutien à la création littéraire contemporaine et la valorisation d’un territoire dans une rencontre artistique. Les 6 expériences précédentes ont été un succès. Ces résidences fonctionnent selon les modalités mises en place par CICLIC. L’auteur est accueilli durant 3 mois, il perçoit une « bourse » en échange de quoi il consacre 30% de son temps à des rencontres, ateliers, lectures. Pour conduire ce projet nous travaillons en partenariat avec des associations, des bibliothécaires, des libraires,  et des établissements scolaires. Ces résidences portent essentiellement sur la création peu d’ateliers sont associés. Toutefois il est demandé aux auteurs d’écrire un texte, en relation avec le temps de résidence, que nous co-éditons, de participer à la programmation de lectures publiques mises en place dans les bibliothèques et à la programmation littéraire de Chapitre Nature. L’auteur est hébergé au Blanc, dans l’ancien logement du tribunal.

Se sont succédé : Pascal Dessaint, Sylvie Durbec, Céline Minard, Simon Grangeat, Martine Lafon, Michèle Sigal, Anne Savelli et Nicolas Turon.

Emmanuelle Pagano sera l’auteur invitée cette année.

Emmanuelle Pagano est un écrivain née en septembre 1969 dans l’Aveyron.

Après des études d’esthétique du cinéma (elle a notamment entrepris la rédaction d’une thèse sur le cinéma “cicatriciel”) et une agrégation d’arts plastiques (matière qu’elle a enseignée de 1997 à 2012), Emmanuelle Pagano vit et travaille aujourd’hui sur le plateau ardéchois.
Elle a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2013-2014.

Bibliographie (hors textes courts, ouvrages collectifs ou en collaboration) et distinction :
Ligne & Fils, roman, première partie de La Trilogie des rives, éd. P.O.L, 2015
Nouons-nous, fragements, éd. P.O.L 2013
Un renard à mains nues, recueil de nouvelles, éd. P.O.L, 2012
L’absence d’oiseaux d’eau, roman, éd. P.O.L, 2010
Les Mains gamines, roman, éd. P.O.L, 2008. Prix Wepler 2008. Prix Rhône-Alpes du Livre 2009
Les Adolescents troglodytes, roman, éd. P.O.L, 2007. Prix de littérature de l’Union européenne 2009 et Prix Rhône-Alpes de l’Adaptation Cinématographique 2009
Le Tiroir à cheveux, roman, éd. P.O.L, 2005. Prix TSR du roman 2006
Pas devant les gens, roman, éd. de La Martinière, 2004
Pour être chez moi, récit, sous le nom d’Emma Schaak, éd. du Rouergue, 2002

Pour les écoles maternelles, primaires, collèges, lycées, associations, bibliothèques

Le service CULTUREL de la F.O.L., partenaire culturel de l’Inspection Académique de l’Indre et conventionné par la DRAC, vous propose un projet global dans lequel chaque classe (ou chaque établissement) peut inscrire son projet particulier.

Vous voulez monter un projet littéraire autour d’une œuvre, d’un auteur, vous voulez monter un atelier d’écriture ou d’illustration  (dans le cadre d’une action culturelle, d’un projet d’école ou d’établissement,  du projet Escapages …)

Déroulement

• Les différentes phases du projet

Accueillir un écrivain, un illustrateur, suppose certaines formalités :

> prise de contact avec l’auteur (les jeunes peuvent également échanger du courrier avec l’écrivain ou l’illustrateur), en Novembre ou décembre.

> connaissance de l’auteur (contact avec ses œuvres, lecture de quelques-uns de ses ouvrages, discussions, préparation de questions, etc.),

> rencontre avec l’auteur,

> travail d’écriture ou autre, éventuelle(s) nouvelle(s) rencontre(s) avec l’auteur,

> finalisation (éventuellement édition)

• Les venues des auteurs

Ils viendront en avril pour rencontrer les élèves. Ils resteront en contact avec les enseignants et les élèves pendant toute la durée du projet.

• Le montage du projet

Le service CULTUREL de la F.O.L. se tient à la disposition des enseignants pour les aider à établir leur projet et monter les dossiers destinés à trouver des financements.

Inscription : une pré inscription est conseillée en juin et l’inscription définitive dès la rentrée.

Objectifs

Coordonner, faciliter

Le service CULTUREL centralise le(s) projet(s) de chaque établissement, association, bibliothèque et constitue un projet global qu’il soumet aux différents organismes susceptibles d’être partenaires de l’opération. Il répartit les aides ainsi obtenues et se charge du travail “logistique” (accueil de l’auteur, déroulement du programme, etc.).

Sur le plan pédagogique : le projet de chaque établissement (ou classe) est élaboré et fonctionne en indépendance. Le projet global facilite la communication et les échanges entre les différents acteurs, responsables ou élèves. Il permet également une concrétisation commune de l’action (présentation des travaux lors d’un salon ou édition d’un ouvrage, par exemple).

Sur le plan matériel : le fait de regrouper les interventions diminue les frais. Les enseignants n’ont pas à se préoccuper des questions matérielles déclarations sociales, transport, rémunération, hébergement et peuvent se consacrer à l’intérêt pédagogique de leur action.

> Valoriser

Le livre et la lecture bien sûr, mais surtout les personnes…

Inscrit dans une dimension départementale, le projet génère une plus grande émulation entre les acteurs qui se sentent reconnus au travers de leur travail. La venue de l’auteur, les liens qui se tissent avant, pendant et après la rencontre, la finalisation du projet permettent d’inscrire ce projet dans la continuité et la durée, apportant satisfaction, plaisir et surtout de la reconnaissance.

Le service Culturel peut pour certains projets contribuer à la publication des travaux.

Participation

L’intervention : (Environ 2 heures pour 1 classe)  180€

Le reste du coût à notre charge

Il faut savoir que le coût global d’une intervention est de 227 € hors charges (soit 250 € charges salariales comprises) auxquels s’ajoutent les frais de transport, de restauration, d’hébergement… soit un coût moyen situé entre 450€ et 550 €.

Dans le cadre du Prix Escapages, l’association ALADIN prend en charge une partie du coût de l’intervention.

 

POUR TOUTE INSCRIPTION, MERCI DE REMPLIR LE FORMULAIRE SUIVANT :

INSCRIPTION INTERVENTION AUTEUR –

L’association Lire et faire lire est créée en 1999 par Alexandre Jardin et Pascal Guénée

Lire et faire lire est une action basée sur le plaisir de lire et l’échange intergénérationnel. Des bénévoles, âgés de plus de 50 ans et retraités, se rendent dans des écoles pour faire la lecture aux enfants. Dans le département de l’Indre les élèves de la maternelle au primaire bénéficient de ces séances de lecture.

La Fédération des Organisations Laïques de Châteauroux, en tant que relais départemental de l’association national Lire et faire lire, coordonne les bénévoles qui interviennent dans les établissements scolaires du département.

Le programme s’adresse aux enfants de toutes les écoles primaires. Les lecteurs interviennent également dans les centres de loisirs, les crèches, les bibliothèques, etc…

La fréquence des interventions est définie par la structure éducative en tenant compte des disponibilités des bénévoles.

C’est la structure éducative qui décide de sa participation au programme Lire et faire lire. L’intervention des bénévoles est intégrée dans le projet éducatif sous la responsabilité de l’équipe pédagogique.

L’équipe pédagogique constitue des groupes de 2 à 6 enfants pour chaque lecteur.

Elle choisit en concertation avec les lecteurs bénévoles les livres qui seront lus.

Elle s’engage à ne pas confier, dans le cadre de Lire et faire lire, d’autres tâches aux lecteurs que celles énoncées dans la Charte les concernant.

Mise en œuvre conjointement par la ligue de l’enseignement et l’UNAF (l’Union Nationale des Associations Familiales) sur l’ensemble du territoire, Lire et faire lire est animé par des coordinations départementales qui accompagnent les bénévoles et assurent le lien avec les structures éducatives ».

Devenir bénévole :

« Une des spécificités du programme étant le lien intergénérationnel, le lecteur doit être retraité ou âgé d’au moins 50 ans. Il intervient bénévolement. Le lecteur est gratuitement assuré, lors de son inscription au programme, pour ses interventions et ses déplacements, par l’association nationale Lire et faire lire.

Il s’agit de lire des histoires aux enfants en petit groupe, et de les faire lire à haute voix, dans une démarche de plaisir, découverte, expression orale, communication. Chaque groupe est de taille restreinte (2 à 6 enfants). Lire et faire lire n’est pas un programme de soutien, ni d’accompagnement scolaire.

Le lecteur intervient au minimum une fois par semaine en priorité sur le temps périscolaire (une cantine ou une étude). Il s’engage, après un essai d’un mois, jusqu’à la fin de l’année scolaire (sauf imprévu).

Devenir structure d’accueil :

Vous êtes une école élémentaire ? Une structure éducative (centre de loisirs, crèche, maternelle, bibliothèque, centre socio-culturel…) ? Vous pouvez participer à Lire et faire lire en accueillant les lecteurs bénévoles dans votre établissement.

Pour en savoir plus

Salon de l’édition scolaire & des ressources éducatives

Chaque année, la FOL et l’atelier CANOPÉ de l’Indre organisent le salon de l’édition scolaire & des ressources éducatives.

Ce salon est le rendez-vous annuel des enseignants et professionnels de l’éducation.

Environ trente éditeurs et associations sont présents sur cette journée.

 

Le directeur de l’E.S.P.E nous a permis d’installer, à nouveau, cette 30è édition dans le gymnase avec l’aide des services techniques de la Ville de Châteauroux.

Rendez-vous le :

Mercredi 19 juin 2019

de 10h à 17h00

Gymnase de l’E.S.P.E

Route de tours à CHATEAUROUX

Une politique de la culture

La place de la Culture

La Ligue questionne en 2011 la place de la culture dans son action : la culture est constitutive du projet d’éducation permanente au suffrage universel de la Ligue. Elle apparaît comme un puissant ingrédient de son action émancipatrice pour la construction de personnes autonomes et solidaires.

Politique de la culture

La P.A.C.T, Projets artistiques et culturels du territoire

La Ligue de l’enseignement du Centre-Val de Loire, à travers l’action de ses six fédérations départementales, a su, au fil des années, développer une expertise sur le champ de l’accompagnement des territoires.

Cette expertise a été mise à disposition d’acteurs divers (communautés de communes, collectivités, conseils départementaux, associations, acteurs culturels,) et permise grâce à notre connaissance des acteurs du territoire et par notre organisation même, structures d’éducation populaire, fédérant 553 associations socio-culturelles en Région Centre-Val de Loire en 2016.

Il est toujours nécessaire de penser la culture de manière englobante, partagée entre des personnes prioritaires ou non, tout au long de la vie, en complément de l’école, comme au sein des pratiques amateurs. C’est bien à ces conditions, que la culture pourra favoriser le vivre ensemble. L’enjeu est donc la mise en partage d’un projet culturel sur un territoire en lien avec les personnes.

A ce titre, les fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement du Centre sont Pôles ressources des P.A.C.T. sur les questions de programmation jeune public.

Site Région Centre-val de Loire

Spectacles en recommandé

Spectacles en recommandé est le rendez-vous annuel des professionnels du spectacle vivant jeune public organisé par la Ligue de l’enseignement. Depuis 20 ans, cet événement a lieu chaque année en janvier dans une ville différente. Cette itinérance permet d’initier, au plus près des territoires et de leurs habitants, des dynamiques et des partenariats féconds qui survivent à l’événement lui-même et visent à un meilleur partage de la culture.

Cette année, la semaine nationale Spectacles en recommandé est accueillie et organisée par la Ligue de l’enseignement du Cher. Elle aura lieu à Bourges, Vierzon et Aubigny-sur-Nère, du 21 au 25 janvier.

Durant ces 5 jours, les participants découvriront 21 spectacles. Cette programmation est le fruit d’un travail collégial et d’une recherche de diversité, tant dans les esthétiques, que dans les configurations techniques, les tranches d’âges, les imaginaires… Le groupe national « spectacle vivant » de la Ligue, qui a élaboré la programmation, l’a voulue éclectique : théâtre, théâtre d’objets ou de marionnettes, théâtre d’ombres, danse, cirque, musique… Des petites formes « tout terrain » aux spectacles pour grands plateaux.

Des temps d’analyse et des espaces de rencontres sont également prévus afin d’enrichir les pratiques professionnelles, sans oublier les soirées festives. Enfin, pour la deuxième année consécutive, une formation sera proposée sur le thème « Développer des projets artistiques et culturels dans les accueils de loisirs ».

Réseau Jeune Public

Depuis 2016, le Réseau est animé par la Ligue de l’enseignement de la Région Centre-Val de Loire et a validé auprès de ses membres une feuille de route pour :

  • représenter et faire connaître la création jeune public en Région Centre-Val de Loire ;
  • proposer des temps de rencontres professionnels ;
  • mettre en place des temps et outils collaboratifs autour des questions liées au Jeune Public.

reseau jeune public . fr

Contactez le Service Culturel

Emmanuelle Dunand

02 54 61 34 37
culturelfol36@gmail.com

Éducation, enseignements, actions, culture… de quoi parle-t-on ?

L’Éducation artistique conjugue trois expériences :

  • La fréquentation des œuvres. Cette pratique culturelle doit pouvoir se développer dans la régularité et la durée, organiser la rencontre équilibrée du patrimoine et des arts contemporains. Abordée avec ou sans préalable, toujours suivie d’échanges, elle est soutenue par un accompagnement, une médiation.
  • La pratique d’un art. De la sensibilisation à l’atelier régulier ou soutenu, la pratique artistique en amateur doit permettre de se confronter individuellement et collectivement à un processus de création.
  • La rencontre avec des professionnels. La fréquentation d’artistes, de techniciens et d’artisans des métiers artistiques doit permettre la transmission de connaissances, de savoirs et de techniques, et doit contribuer à se représenter leur place et leur fonction dans la vie sociale, économique et politique.

L’éducation artistique sert à :

• Développer son intelligence sensible et créative;
• Enrichir sa pensée, ses connaissances ;
• Accéder au sens, à l’imaginaire, au symbolique;
• Élargir sa sensibilité, dépasser l’émotion immédiate et primaire ;
• Exercer son expression, son jugement critique et esthétique ;
• Comprendre le monde à travers ses représentations, découvrir d’autres cultures ;
• Développer l’écoute, la réceptivité et le respect des autres ;
• Apprendre les valeurs de la coopération plutôt que celles de la compétition ;
• Se connaître soi-même et se définir dans sa singularité.

L’enseignement artistique apprend une technique artistique à travers des codes précis (musicaux, picturaux, géométriques, linguistiques, chorégraphiques, etc.) et des connaissances historiques et culturelles dans un champ donné.

L’action culturelle est l’ensemble des actions qui permettent l’accès des personnes à la culture. Elle se fonde sur l’accompagnement et la formation de ces personnes à tous les éléments qui leur permettront de se situer dans le monde dans lequel elles vivent.

On voit dans cette définition que l’action culturelle s’étend bien au-delà de la question des arts et des grandes réalisations du patrimoine. On voit également que selon cette définition, l’éducation artistique est une modalité d’action culturelle.